La Chapelle du Saint Sépulcre

Une petite chapelle, abritant les pénitents bleus, se situe, presque cachée, sous les grandes voûtes, de la place Garibaldi . Quelques images pour vous inciter à venir découvrir ce lieu, véritable trésor du patrimoine niçois.

Invitation à l’émerveillement et au recueillement

chapelle saint sepulcre nice 050219 3 mLa chapelle occupe la partie sud de la place Garibaldi. Elle fut construite, entre 1782 et 1784, en même temps que la place, par Antoine Spinelli. Architecte à qui l’on doit également la réfection de la chapelle de la Sainte Croix, siège des pénitents blancs, dans l’actuelle vielle ville. Cette chapelle, début 2019, est en rénovation à cause d’infiltrations d’eau. On notera également l’existence à Nice de plusieurs autres confréries de pénitents : les pénitents noirs ainsi que les pénitents rouges qui ont respectivement leurs chapelles au milieu et à l’extrémité Est du cours Saleya.
La chapelle du Saint Sépulcre se trouve au premier étage du bâtiment qui comporte un large balcon. Les ducs de Savoie, souverains de Nice, s’en servaient de tribune pour s’exprimer devant la foule massée sur l'actuelle place Garibaldi.
L’archiconfrérie des pénitents bleus d’inspiration franciscaine, association créée en 1431, possède, gère et occupe la chapelle. Nous les remercions pour l’accueil qu’ils nous ont accordé.
Il s’agit d’une société de fidèles laïcs ayant pour vocation de favoriser la foi catholique et de venir en aide aux plus démunis. Ils se sont principalement voués aux soins des lépreux et au soutien des orphelines. Un prieur est élu chaque année pour représenter la confrérie. Une messe a lieu dans la petite chapelle chaque premier dimanche du mois, à 18h00. La chapelle accueille la communauté d’origine polonaise vivant à Nice pour d’autres messes. Le site internet de la confrérie http://stsepulcre.blogspot.com/ , très pédagogique, permet d’obtenir toutes les précisions requises aussi bien concernant la confrérie, la chapelle que les offices religieux.
De nombreux tableaux et œuvres d’art religieux occupent l’espace intérieur. Notamment un tableau de Louis Van Loo dont des tableaux du fils, Charles André van Loo, sont exposés au musée des Beaux Arts.
La visite est généralement possible le mardi après midi. L’accueil y est assuré par des personnes, souvent membres de la confrérie, passionnées et passionnantes, férues d’histoires locales. Ils vous expliqueront par exemple, la particularité "municipale" de la chapelle.

Chapelle Saint Sepulcre Nice 050219 1
Chapelle Saint Sepulcre Nice 050219 10
Chapelle Saint Sepulcre Nice 050219 2
Chapelle Saint Sepulcre Nice 050219 12
Chapelle Saint Sepulcre Nice 050219 4
Chapelle Saint Sepulcre Nice 050219 5
Chapelle Saint Sepulcre Nice 050219 6
Chapelle Saint Sepulcre Nice 050219 8
Chapelle Saint Sepulcre Nice 050219 9
Chapelle Saint Sepulcre Nice 050219 7

Revue Nice Historique de l'association Académia Nissarda

nice historique revueNous vous recommandons vivement la consultation des sites Nice Historique http://www.nicehistorique.org et Académia Nissarda http://www.academia-nissarda.org/ ainsi que leurs passionnantes publications. Une revue trimestrielle, intitulée « Nice Historique » paraît depuis plus d’un siècle. Les auteurs sont tous des spécialistes, historiens accomplis. Concernant l’actuelle place Garibaldi et la chapelle du Saint Sépulcre, l’édition en date de janvier-juin 2013 se consacre à « La place royale de Nice, symbole des pouvoirs civils et religieux ». L’édition d’avril-juin 2007 est quant à elle consacrée à « Giuseppe Garibaldi et Nice ». Les anciens numéros depuis 1898 jusqu’en l’an 2000 sont consultables en ligne ici http://www.nicehistorique.org/pge/ . Vous trouverez les numéros plus récents à l’achat sur le site de l’association Academia Nissarda (lien ci dessus). Les bonnes librairies disposent également des derniers numéros comme par exemple la librairie Massena ou la librairie Jean Jaurès, toujours à Nice.

 

Vues à 360°

Cliquez sur les pictogrammes en mauve pour vous déplacer dans la chapelle en visite virtuelle.

Mots-clés: Alpes Maritimes, Culture, Nice

Instagram