Réserve sous-marine du Larvotto

Une petite pépite de préservation de la nature sous-marine, à découvrir à Monaco. Quelques images sous-marines et explications sous forme d’une interview concernant l’histoire des lieux, ses règles et fonctionnements, ses objectifs scientifiques, pédagogiques et écologiques...

Une grande variété d’espèces sous-marines visible facilement depuis les plages

A l’aide d’un simple masque, et même depuis la rive, vous pourrez observer à loisir de nombreux poissons pour certains de belles tailles. Les habituels sars et saupes occupent les lieux mais en nombre plus important que sur le reste du littoral azuréen. Il est courant de pouvoir observer de gros loups (bars en Atlantique), dorades ou barracudas. Peu d’azuréens connaissent les lieux qui méritent pourtant largement une visite.
Plage LarvottoIl suffit de se rendre à la plage du Larvotto entre le Grimaldi Forum et la salle des Étoiles à l’est, lieux que nous fréquentons par ailleurs lors de nos prestations de photographe, notamment lors des congrès et séminaires professionnels organisés à Monaco.
Une plage permet l’accès aux fonds sous-marins librement. L’espace aquatique strictement réglementé interdit le mouillage des bateaux et la pêche de quelque manière que ce soit.

Le résultat fait penser, dans une moindre mesure certes, au fantastique Parc National Sous Marin de Port Cros dans le Var. L’abondance laisse imaginer la méditerranée de nos grands-parents, ou des mers plus abondantes, que l'actuelle grande bleue. On trouve au Larvotto des poissons que l’on ne pourrait observer en nombre et en taille, que par plus de profondeur dans les fonds avoisinants. Il n’est pas rare en descendant un peu de voir un mérou, une belle raie ou encore un gros chapon.

Loup LarvottoAu passage, les amoureux des évolutions en trois dimensions trouveront, sur notre blog des images aériennes réalisées en parapente au dessus de Monaco, Roquebrune Cap Martin depuis le site du Mont Gros et du Mont Agel avec des vidéos de voltiges aériennes, tandem et précision d’atterrissage. Les similitudes entre activités sous-marines et aériennes sont nombreuses (3D, retour inéluctable à la surface terrestre, gestion des risques, matériels pointus etc...).
A noter que l’aire marine protégée du Larvotto coiffe géographiquement le sanctuaire Pelagos. Cette zone triangulaire créée et gérée par l’Italie, la France et la Principauté de Monaco se donnent pour mission de protéger les cétacés, nombreux dans le secteur. N’hésitez pas à visiter le site internet officiel ici ou encore la fiche Wikipédia ici.

Fonds sous marins : un espace adapté aux enfants et à la découverte sous-marine

Plage Larvotto poissonsLe lieu ravira les enfants qui pourront assez facilement observer de beaux poissons, même en ayant pied. Un filet anti-méduse protège les baigneurs des incursions urticantes. Cela n’empêche pas les poissons du Larvotto de passer sous les mailles du filet et de se balader autour des baigneurs. On peut également facilement continuer la balade de l’autre côté du filet, puis derrière les digues pour pouvoir atteindre des zones avec plus de profondeur. Les amateurs d’apnée se régaleront au milieu de cet espace préservé. Prenez toujours garde à votre sécurité en gardant beaucoup de marge par rapport à vos capacités et en pratiquant l'activité à plusieurs.

Une zone en travaux en 2020  et début 2021

A noter que la zone terrestre du Larvotto est le théâtre d’importants travaux à l’heure où nous écrivons ces lignes. La plage se verra bientôt surmontée d’une large et belle promenade. Les commerces, restaurants, magasins bénéficieront également de nouveaux emplacements plus fonctionnels et spacieux. Les amateurs de bonne musique ne manqueront pas une soirée à la Note Bleue, établissement réputé pour ses concerts de jazz très sympathiques dans la douceur estivale. Vous y croiserez peut-être, en prime, des stars venues ici incognito, jouer à l’improviste un ou deux morceaux, l’air de rien...

D’importants travaux, en cours d’exécution devant le jardin japonnais, consistent à agrandir le territoire monégasque de six hectares sur la mer. Tout ceci devrait prendre fin pour l’été 2021.

Vidéo de l’aire sous marine protégée du Larvotto et interview

Pour un meilleur rendu : choisissez la définition maximale en cliquant sur la petite roue dentelée .
https://youtu.be/2vz0EohIN6A

Jacqueline Gautier DebernardiNous vous proposons ci dessus quelques images que nous avons réalisées sous l’eau en apnée au Larvotto mais également une interview de Jacqueline Gautier-Debernardi Directeur de l’Association Monégasque pour la Protection de la Nature (AMPN) qui a eu la gentillesse de bien vouloir répondre à quelques unes de nos questions. Son expertise, implication et travail permettent de mieux comprendre les objectifs et fonctionnements de cette aire marine protégée.
Nous lui avons demandé de nous raconter l’histoire de cet espace protégé, des précisions sur la réglementation locale, les liens avec les autorités monégasques mais aussi des explications au sujet de l’important travail scientifique effectué sur place ; notamment avec l’université Cote d’Azur et son pôle d’excellence de Nice Valrose, mondialement reconnu dans le domaine de la biologie marine. L’aire marine protégée des Spélugues (unique tombant coralligène de la Principauté), l’aire marine éducative et les projets à venir clôturent cet entretien réalisé en mer juste devant les plages du Larvotto, un jour de houle légère à modérée comme vous pourrez le voir sur nos images…Le vent assez soutenu, altérant un peu la qualité du son à certains moments, merci de nous en excuser par avance.
Merci au passage à Stéphane Jamme, biologiste et vidéaste, de nous avoir fourni les plans présentant les récifs sous marins.

L’aire marine protégée du Larvotto

La réserve sous-marine du Larvotto, créée en 1976 par ordonnance souveraine du Prince Rainier III, couvre une superficie de 33 hectares. A noter que la Principauté de Monaco dispose de 7,5 km de bord de mer dont 1,7 kilomètres consacrés à des aires marines protégées. L’aire marine protégée des Spélugues couvre quant à elle un peu moins de 2 hectares. Plus d’informations précises au sujet des aires marines protégées monegasques ici sur le site de l’AMPN (pdf).

Dorades LarvottoN’hésitez pas à visiter le site de l’association AMPN qui regorge d’informations très intéressantes, notamment scientifiques ici http://www.ampn-nature-monaco.com
Le compte Facebook de l’AMPN est également régulièrement enrichi de contenus qualitatifs avec des photos, vidéos, comptes rendus et revue de presse liées aux actions de l’association.
Vous pourrez par exemple consulter des synthèses sur les travaux de recherche sur les récifs 3D (Projet HYPER3D), le suivi des grandes nacres de Méditerranée (février 2020), l'étude de la complexité des habitats et photogrammétrie (laboratoire ECOSEAS / AMPN), soutenances de thèses liées à la vie sous marine et pleins d’autres sujets plus intéressants les uns que les autres.

Nous vous conseillons également de visiter les sites professionnels du Dr. Alexis Pey (scientifique spécialisé dans le monde sous marin) https://thalassa-env.com et de Stéphane Jamme (photographe et vidéaste sous marin qui nous a fourni les images des récifs artificiels et de la pose des Gopro pour les comptages) http://aquanaute.eu qui apparaissent et interviennent dans notre vidéo.

Recherche scientifique dans la réserve du Larvotto

Plan blue YT larvotto

 

Un exemple de travaux scientifiques réalisés dans la réserve avec une caméra hyper spectrale submersible permettant d’observer la faune et la flore dans de larges spectres depuis l’invisible jusqu’au visible. Des analyses à posteriori permettent de mieux comprendre et identifier les différentes espèces.

Les aires marines protégées, à l’avant garde d’expériences de préservation de la nature

Les esprits critiques souligneront que la principauté monégasque n’est peut-être pas forcément la plus vertueuse en termes de bilan carbone par habitant, la richesse des lieux induisant probablement cela…
Tandis que les défenseurs de la principauté argueront que de nombreux efforts sont réalisés pour diminuer cette empreinte carbone, la direction de la transition écologique monégasque, propose de consulter ses actions avec informations et détails ici : https://transition-energetique.gouv.mc ou ici https://www.gouv.mc/Action-Gouvernementale/L-Environnement/Monaco-cite-durable 
Bateau AMPN LarvottoLe projet « Green is the new glam » participe par exemple à cette ambition écologique en proposant et en listant des actions concrètes (savourer, respecter, bouger, ressentir etc...) visible ici.
La famille princière depuis plusieurs générations, comme en témoigne par exemple la visite du musée océanographique, s’implique fortement dans la connaissance et la préservation des océans.
Le Prince Albert II soutient et participe à de nombreuses actions en faveur de la préservation de la nature (mission en Arctique, prise de position internationale, partenariat et mécénat, aires marines protégées etc...), notamment par le biais de sa Fondation.
Nous laissons aux lecteurs de ces quelques lignes se faire leur propre opinion.
Il nous semble, pour notre part, que cette réserve du Larvotto est une fantastique réussite qui permet de comparer précisément la situation entre une zone préservée et le reste de l’espace côtier. L’intérêt scientifique, pédagogique mais aussi ludique des lieux participe et anticipe largement le mouvement sociétal de fond lié à la préservation de la nature, des écosystèmes et des espèces.

Cet écosystème sous-marin protégé par l’homme gagnerait à se reproduire très largement tout le long de la Côte d’Azur. Par exemple au Cap de Nice, à Saint Jean Cap Ferrat, à Antibes ou Cannes, pour le plus grand plaisir de tous, habitants ou visiteurs de passage.

Nous vous conseillons d’enfiler masques, palmes et tubas à partir de la belle saison (été 2021 maintenant) sans pour autant vous attendre à être dans un aquarium. Il faut palmer, être patient, persévérant et se faire discret pour observer la faune sous marine...

Mots-clés: Sport, Insolite, Mer, Monaco

Instagram